Mommy, l’objet du dégout

Je ne connaissais personne qui n’avait pas aimé ce film avant de l’avoir vu. Maintenant j’en connais une : moi !

Publicités

«Quelque fois le soir c’est dur»

Je marche dans les rues mais je ne m’abrite pas. A vrai dire je ne sais pas vraiment où j’vais. La tête baissée, les mains dans les poches, j’avance lentement, je piétine, je ne sais plus vraiment où je vais…

Hier, aujourd’hui… demain !

Ce qui m’a réveillé ce jour là, ce n’est pas la voix de ma mère ou le son de mon alarme. Non, ce qui m’a réveillé ce matin là, ce sont des vibrations. Une rafale de vibrations violentes. Ces vibrations provenaient de mon téléphone portable. Plusieurs notifications relatant toutes le même acte. Quelque chose s’était passé…