Merci

Merci à cet Euro d’avoir amené un peu de soleil dans un pays qui en manque cruellement. Aujourd’hui c’est fini, et à Paris, il fait déjà, de nouveau, gris.

Merci, à ces supporters d’un soir de la Roumanie, de la Suisse, de l’Albanie, de l’Irlande, de l’Islande, de l’Allemagne et du Portugal, de déménager.

Merci, aux anticonformistes, complotistes, critiques du football, et finalement très seuls chez eux le soir, de nous avoir fait tant rire avec leurs discours antinationaliste, antiferveur, antitout… mais pas anticon.

Merci, à tous ceux qui n’en ont rien à foutre du foot mais qui ont compris qu’il y’avait là un beau prétexte à la fête, à la cohésion et tout simplement à la preuve d’une belle ouverture d’esprit. Ceux qui au premier match attendaient Ibra en équipe de France (oui il joue au PSG) et qui au dernier étaient capables d’analyses aussi pointues que Stéphane Bitton.

Merci aux supporters irlandais pour leur état d’esprit, merci aux Islandais pour leur rage, merci à Joachim Low de consulter, merci à tous les adeptes de Photoshop, merci aux Suisses de changer d’équipementier, merci à Gabor Kiraly d’acheter un nouveau jogging, merci à Bale, Ramsey, Modric, Iniesta, Shaqiri, Hamsik, Pellé, Renato Sanches, Buffon et Neuer, merci à C. Ronaldo d’être finalement meilleur coach que joueur, et merci aux papillons pour leur doux réconfort dans ce monde de brute.

Merci aux Portugais d’avoir le triomphe modeste et le regard objectif sur un parcours très particulier, et merci de ne pas oublier de scander le nom de votre meilleur joueur : Mark Clattenburg.

Et enfin, et surtout, merci à l’équipe de France. A Didier Deschamps d’avoir créer un groupe homogène et complémentaire, peut-être encore un peu jeune, mais inattaquable sur ses réelles qualités et sur la fierté de représenter une nation entière. Merci à ces gars, Griezou d’avoir volé nos femmes, Payet d’avoir été notre rampe de lancement, Giroud d’avoir tout tenté, merci à Blaisou mon gars soin, à Pogboum, à Sissoko qui n’a probablement jamais raté un train, à Koscielny, Sagna et tonton Pat’ d’avoir fait le taff malgré le scepticisme général, et Umtiti d’avoir été la cerise tant attendue… et Hugo d’être le meilleur gardien du monde.

Merci, mille fois, pour ces souvenirs créés et cet espoir maintenant, de voir encore ce groupe grandir, et aboutir pourquoi pas, dans deux ans, au titre suprême, celui de champion du monde.

On y sera.


PS aux enfants perdus : ma longue absence s’explique par l’écriture d’un court métrage et une mauvaise gestion du temps. J’espère que vous me pardonnerez. Je vais essayer de faire un effort. Promis !

12 réflexions sur “Merci

  1. Un bien joli texte qui exprime vraiment ce que j’ai moi aussi ressenti pour cette équipe de France ! de la fierté, de la ferveur et du panache. Bravo à Deschamps et à son groupe. Après la coupe du monde 2010, je n’ai plus regardé les matchs de l’équipe de France. Avec cet euro 2016 je me suis réconcilié avec cette image d’une France qui me plais. On a perdu en finale mais je retiens le positif de cette belle aventure. Merci pour ce texte !
    bonne journée 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne me sens pas réellement concernée par tous ces mercis mais je retiens l’essentiel, un message qui fait la part belle à la tolérance. (si, si même pour les anticons ! :))Alors merci à mon tour. C’est assez rare pour avoir envie de le dire, ici.

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai beau être ce que tu appellerais une « anti-foot » et l’avoir écrit bien fort sur mon blog il y a quelques jours… hier soir, comme vous tous, comme nous tous, j’ai vibré au rythme du match. Merci à toi pour cet article enthousiaste en tout cas ! Il me fait me sentir un peu bête d’avoir râlé, mais c’est bon pour la tête la remise en question.

    Aimé par 1 personne

  4. C’était un euro magnifique. On a découvert des publics remarquables. Irlandais et islandais ont était les meilleurs. La preuve le fameux ou ou des islandais à très vite était adapté tant bien que mal par le public français. Plein de surprises de belles victoires qu’on s accaparé le temps d un soir si on choisissait le bon camp Mdr. La France, grâce à Didier Deschamps a enfin une équipe digne de ce nom. Digne d amour.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s