Les mots d’un autre II

« Si les gens sont si méchants, c’est peut-être seulement parce qu’ils souffrent, mais le temps est long qui sépare le moment où ils ont cessé de souffrir de celui où ils deviennent un peu meilleurs. »

Louis-Ferdinand Céline

Voyage au bout de la nuit

11 réflexions sur “Les mots d’un autre II

  1. Cette vision du monde brutale, sans concession, de Louis Ferdinand Céline me semble questionner l’existence même de la méchanceté. Nous sommes méchant uniquement parce que nous souffrons, cette souffrance est crée par autrui, le méchant serait donc une victime avant tout…
    La langue, maniée par Céline est délectable, Voyage au bout de la nuit, un bijou où cohabitent cynisme et sensibilité, pourtant, Céline lui même était un méchant, qui n’a probablement jamais arrêté de souffrir.

    Aimé par 2 people

  2. Bonjour ! Sur notre site, nous nous intéressons aux écrivains ou aux artistes en général qui se sont intéressés à la France ou à l’Algérie. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à vous adresser à nous si vous postez quelque chose à ce sujet 🙂 Bonne continuation !

    Aimé par 1 personne

  3. Cette citation n’a pas de frontières, ni d’époque. Elle entre en résonance avec ce qui nous échappe. C’est un temps latent, en suspens en quelque sorte que celui de la souffrance et de tout ce que cela génère.
    Mais oui, je crois que rien n’est figé et que chacun au delà de la souffrance peut offrir le meilleur de soi. Par petites touches, les possibles sont infinis…

    Aimé par 1 personne

  4. C’est devenu habituel d’être méchant. Les gens qui démontrent de la sympathie, aussi minime soit-elle, sont l’exception.

     »Is anything as strange as a normal person?
    Is anyone as cruel as a normal person? »
    Arcade Fire

    J'aime

    1. J’ai envie de croire que vous avez tort Sandrine sinon les années à venir s’annoncent longues et désagréables. Je suis plutôt pour affirmer – c’est une question de vision – que personne ne nait « méchant » et que c’est un état qui vient à mesure que la vie déçoit, mais qui peut disparaitre à coup de moment de joies.
      Combattre la méchanceté par la bienveillance évitera peut-être qu’on y sombre tous, vous ne croyez pas ?

      Aimé par 3 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s